Les Classiques

Les Classiques

Une confession

Maxime GORKI

01/02/2018

Traduit du russe par Michel Niqueux

Ce roman, publié en 1908, considéré par Gorki comme son œuvre « la plus mûre », salué à sa sortie par un concert d’applaudissements – et de sarcasmes –, traduit en français dès 1909, sera exclu des Œuvres complètes de l’écrivain par la censure marxiste et condamné, de fait, à près d’un siècle d’oubli.

Matveï fait ses classes sur la route avec les vagabonds, pratique tous les métiers, et finit par trouver la Voie – celle d’un christianisme social parfaitement hérétique – au fil de rencontres hautes en couleur.

La sainte Russie est vaste, tout comme ce roman qui contient la terre immense, avec ses chemins semés d’embûches et de merveilles.

Dans la même thématique