Le Souffle de l'Histoire

Le Souffle de l'Histoire

Un beau matin d’été

Laurie LEE

21/10/2014

Traduit de l’anglais (Royaume-Uni) par Robert Pepin

Un beau jour de l’été 1935, un gamin chômeur issu de la campagne anglaise profonde quitte son village, un violon sous le bras, et prend la route de l’Espagne, un pays dont il ne sait rien. Un pays qui vit encore pour l’essentiel à l’heure d’une sorte de moyen âge immémorial.

Notre jeune marcheur va parcourir en un an un peu plus de mille kilomètres à pied, de Vigo jusqu’à l’Andalousie. Chaque étape l’entraîne un peu plus loin sur le chemin de la pauvreté absolue… et de la fraternité qui en est l’incompréhensible corollaire. Et il finit par se prendre d’amour pour ce peuple qui, du haut de sa misère, l’accueille avec une si touchante générosité, et l’invite à partager sa révolte.

Dans la même thématique