Les Classiques

Les Classiques

Scènes de la vie d’un propre à rien

Joseph von EICHENDORFF

29/06/2011

Traduit de l’allemand par Robert Sctrick et par Madeleine Laval

Rêvasser… se laisser aller à la fantaisie du voyageur qui choisit entre le chemin tranquille ou le vert d’un pré, être libre de visiter le vaste monde en ne répondant qu’aux seuls caprices de son insouciance, avec pour seul talent une immense aptitude à profiter des choses…

Scènes de la vie d’un propre à rien, simple et déchirant, trompeur et romantique, demeure inexplicablement méconnu en France. Ce texte figure pourtant parmi les plus beaux romans de la littérature allemande du dix-neuvième siècle.

Dans la même thématique