Le Souffle de l'Histoire

Le Souffle de l'Histoire

Mémoires inutiles

Carlo GOZZI

11/02/2016

Traduit de l’italien par Nino Franck, préfacé et annoté par Nino Frank

Sur Venise au XVIIIe siècle : le livre des livres ! Le plus drôle, mais surtout le plus méchant de la littérature de l’époque.

Intraitable… et pourtant bizarrement pathétique : car le comte Gozzi, prompt à s’amouracher des pires garces, est la première victime de cette commedia qui élève la rosserie au rang des beaux-arts.

Ils en parlent …

« Une atmosphère à la Tourgueniev, à la Tchekov, avec en plus la couleur du pays de Polichinelle et d’Arlequin. »

Dominique Fernandez. Le Nouvel Observateur.

 

« Une éclatante traduction de Nino Frank, auquel on doit une préface qui vaut, à elle seule, le détour. »

J.-M. de Montrémy. La Croix.

Dans la même thématique