Les Héroïnes

Les Héroïnes

Ma double vie

Sarah BERNHARDT

08/02/2012

Elle fut le dernier amour de Victor Hugo et, pour elle, Cocteau inventa l’expression « monstre sacré ». Elle inspira les plus grands écrivains, photographes et artistes de son temps. Cinquante mille Parisiens suivirent les funérailles de celle qui arpenta les planches jusqu’à sa mort le 26 mars 1923 à quatre-vingt-neuf ans.

Parvenue au faîte de sa carrière exceptionnelle en 1907, Sarah Bernhardt a rédigé seule ses Mémoires d’actrice, de femme et de muse de toute une époque.

Ce livre révèle une personnalité incandescente et un rare tempérament d’écrivain au caractère d’une liberté inimaginable pour la période.

Dans la même thématique