Jack London

Jack London

Le talon de fer

Jack LONDON

24/01/2003

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Louis Postif. Préface de Raymond Jean. Avec une lettre de Léon Trotski.

À la fois histoire d’amour, récit d’aventures apocalyptiques et roman d’anticipation politique, Le Talon de fer annonçait dès 1908 une dictature d’un genre nouveau. Il a été salué par Trotski, apprécié de Lénine et célébré par Anatole France.

La narratrice en fuite, fille de bonne famille que rien ne prédisposait à la colère, raconte sa rencontre avec l’homme qui devait devenir son mari et ce qu’il advint dans un monde « civilisé » de leurs formidables rêves à vouloir changer l’ordre des choses…

Ils en parlent …

« Et s’il ne fallait lire, aujourd’hui, expressément, qu’un seul livre de cet homme au coeur trop grand pour une seule vie, ce serait Le Talon de fer… »

Martine Laval. Télérama.

 

« Un classique de la révolte. »

Francis Lacassin.

Dans la même thématique