Libertinages

Libertinages

L’Amour au jardin

Jean-Pierre OTTE

30/05/2002

Il y a l’amour à la plage et l’amour au jardin. Le visible et le discret. Ce que l’on sait des plaisirs humains et que l’on ignore totalement des habitants minuscules, pourtant si proches, qui réinventent l’ardeur et le désir à l’ombre de nos fleurs. Comparé à Giono, Jean-Pierre Otte se fait, à l’échelle d’un jardin, l’interprète d’un monde caché, violemment érotique, où chaque végétal, chaque insecte fragile est le héros d’une aventure…

Ils en parlent …

« Jean-Pierre Otte se change en iris pour enduire de pollen l’abeille visiteuse… Est-ce bien raisonnable ? Peut-être-pas, mais c’est sournoisement enivrant. »

Claude Roy. Le Nouvel Observateur.

 

« Un enchantement. »

André Rollin. La Canard enchaîné.

Dans la même thématique