Littératures de l'imaginaire

Littératures de l'imaginaire

La Princesse légère

George MACDONALD

04/10/2018

Il était une fois, un roi et une reine qui avaient toutes les peines du monde à avoir un enfant. Puis un jour, l’heureux événement tant espéré arriva. Mais leur bonheur leur fit oublier leur peuple. Le roi et la reine omirent d’inviter les habitants du royaume à la grande fête organisée, et, fâcheux oubli, la sœur même du roi, femme étrange, peut-être même un tantinet sorcière. Le jour du baptême, elle jette à sort à la jeune princesse qui se voit retirée toute sensation de gravité.

La voilà qui, en plus de flotter dans les airs, est incapable de prendre une situation au sérieux.

Paru en 1864, ce conte, un livre moins léger qu’il n’y paraît sur le passage de l’enfance à l’âge adulte, est un immense classique dans le monde anglo-saxon. La traduction de Pierre Leyris joue sur les différents niveaux de langue et barde le texte d’heureux jeux de mots.

George MacDonald a été le mentor de Lewis Carroll. Il lui suggère la publication d’Alice au pays des merveilles. Il est admiré par W.H. Auden, G.K. Chesterton, et J.R.R. Tolkien et C.S. Lewis le considérait comme son « maître ».

Dans la même thématique