Le Souffle de l'Histoire

Le Souffle de l'Histoire

La compagnie blanche

Arthur Conan DOYLE

10/03/2011

Traduit de l’anglais (Royaume-Uni) par Robert Latour

« C’était le féroce cri de guerre d’une race de guerriers, le suprême salut aux adversaires pour ce jeu vieux comme le monde et qui a la mort comme enjeu. Trois fois il retentit, trois fois les rochers en renvoyèrent les échos. Alors, résolument, la Compagnie se mit debout sous la grêle de pierres pour contempler les milliers d’hommes qui s’élançaient. »

Considérées par la critique comme « le meilleur roman historique depuis Walter Scott », Les Chroniques de Sir Nigel Loring ressuscitent, les duels acharnés, les combats héroïques et les hauts faits d’armes d’un Moyen Âge où se mêlaient aussi passions amoureuses et joyeuses beuveries.

Ils en parlent …

« Son chef d’oeuvre ! »

Pierre-Robert Leclercq. Le Monde.

 

« La vie fait irruption – avec ces éclats de chope qui s’entrechoquent, ces filles peu farouches, et la mort, toujours présente – dans un genre vivifié avec virtuosité… Ca festoie, ça râle de douleur, ça se gratte furieusement l’entrejambe : ça vit et vibre. »

Christian Larrède. Les Inrockuptibles.

Dans la même thématique