Les Classiques

Les Classiques

Contes de l’Alhambra

Washington IRVING

22/09/2011

Traduit de l’anglais (États-Unis) par André Bélamich

Arrivé en 1829 dans une Grenade oubliée au milieu des montagnes et desservie par de mauvaises pistes, un Américain distingué, logé dans un palais à demi en ruine, va progressivement transformer un prétendu récit de voyage en recueil de contes digne des Mille et Une Nuits de l’Andalousie. Ce récit est un hommage à la gloire d’une Espagne maure anéantie par la violence de l’histoire et toujours vivante dans les cœurs et les imaginaires.

Ils en parlent …

« Un bonheur sans mélange. »

Frédéric Vitoux. Le Nouvel Observateur.

Dans la même thématique